les pronoms personnels

la géologie

la géologiefkdlkjdshgkdaljkghajsdglkakjghaksjfglskjfghjsfksla

Capture d_écran 2017-08-06 à 22.05.45

Capture d_écran 2017-08-02 à 09.50.34                                  Capture d_écran 2017-08-02 à 09.58.55

à nouveau

Capture d_écran 2017-07-31 à 23.40.51
Capture d_écran 2017-07-31 à 23.34.30
Capture d_écran 2017-07-31 à 23.38.14

il y a des choses qui ne me reviennent pas. je ne comprends plus la soif, les quêtes, les objectifs. je veux dormir au soleil, danser sur The Time of my life et un jour faire des enfants. c’est ça qui m’intéresse.

je suis souvent une réaction aux autres humains
mais je suis aussi un                           être en soi

comme un arbre
qui existe dans l'écosystème
mais qui fait sa vie
qui perçoit l'air et le soleil

aussi
je peux choisir où je me plante
si je ne veux pas grandir 
en orgueil

IMG_2780

éclôt parfois

en moi entre
l'étroitesse des peurs éclôt parfois
une paix vaste et limpide

je sens mon corps et l'espace et je n'attends rien
je reçois, je fais partie de, j'existe c'est à peu près tout.

la ville me replie
me rend aux aguets, tendue, souvent tapie

ici dans les montagnes je respire plus large
on dirait que la grandeur de l'extérieur élargit l'intérieur aussi

même si je sais bien qu'en vrai
le cerveau calme dépend seulement de moi et pas du nombre d'humains par pied carré.

rester

Au fond on ne devrait jamais revenir de voyage

Là-bas c’est le moment qui compte                         et l’avenir c’est seulement des possibilités

Où je me rendrai quel chemin je prendrai et combien de temps je resterai            ça n’a pas d’importance                   il n’y a pas de mauvaise option             il faut juste tirer le meilleur de chaque situation                                      ce n’est pas la ville qui compte                     mais comment je me sens dedans

Quand je suis à Mexico je ne passe pas mes journées à me demander si je devrais être à Guadalajara

Non je suis ici                 et quand il est l’heure de partir   je le sens et je pars                                                     peu importe où 

C’est tout

Ma vie c’est un long voyage                                    ailleurs je fais confiance à la vie                        et tout se passe toujours bien

Pourquoi pas ici          pourquoi pas tout le temps

Mexico 2

dans l’église

j’ai laissé beaucoup de vêtements

beaucoup de pelures d’oignon anxieux

.

au bout de la séance de déshabillage

il ne restait qu’une petite perle lumineuse

dans mon ventre

qui avait la capacité de                    briller

.

Mexico 1

rouler vite 
180 km/heure
vas-y, donne-moi plus d'adrénaline
fais trembler mes jambes
fais serrer mes bras
fais tourner ma tête
si près, une seule personne 
pour fendre le                vent
.
.
as-tu vu les Chiapas en feu
as-tu vu les montagnes se laisser courir sur le dos
as-tu vu la force du vent
                                     et les étoiles
as-tu vu les étoiles

.
.
IMG_2085.
.
.
.
.
.
.
.

vers l'infini
et pas plus loin
encore